Très récemment un documentaire sur Arte a mis en avant une très sérieuse étude alertant les pays du monde entier d’un risque majeur atteignant en majorité les enfants : une épidémie de myopie.

Selon les prévisions, 5 milliards (50%)d’individus seront atteints de myopie et 1 milliard (10%) de myopie forte, d’ici 2050.

 C’est en Asie du Sud Est que l’épidémie semble toucher une majorité de jeunes, particulièrement à Singapour et dans la région de Shangaï. À l’heure actuelle un enfant sur 10 est atteint de myopie sévère à Singapour, et jusqu’à 80% de la population est myope selon une récente étude publiée dans la revue « The Lancet ». 

Notre récent séjour à Singapour ne contredira pas ces chiffres. On semble rarement rencontrer en prenant le métro, dans la rue, à l’entrée des écoles, un enfant qui ne porte pas de lunettes passé “l’âge de raison”!

 Les prévisions sont alarmantes : 80 à 90% des jeunes en fin d’étude seront myopes en Asie, et la myopie gagne du terrain même en Europe où le taux de myopie est d’environ une personne sur trois, soit 40 % des 12-54 ans, contre 20 % dans les années 1970 (Le Monde, décembre 2012).

Alors bien sûr de nombreuses recherches sont en cours pour tenter d’enrayer ce phénomène.

On sait que la myopie touche essentiellement les intellectuels, les lecteurs. Serait-ce donc dû à une mauvaise distance de travail ? On voit en effet de nombreux enfants trop penchés sur leur livre de lecture.

Un chercheur s’intéresse à la lumière du jour et à son effet sur la myopie ; il expose donc des poussins à une quantité variable de Lux (unité de mesure de l’éclairement lumineux). Il se rend compte que la couleur bleue plus intense, produit une libération de dopamine, et que cette substance évite la croissance excessive de l’oeil de la naissance jusqu’à 25 ans, alors que l’œil myope s’allonge et devient trop long.

Un premier espoir. Malheureusement la dopamine n’est pas efficace sur un œil déjà myope.

L’étude ROAM (Role of Outdoor Activity in Myopia), sur le rôle que jouent les activités de plein air dans la myopie, a permis d’examiner pendant 18 mois la croissance des yeux (signe de myopie) chez des enfants myopes et non myopes.

Les résultats de cette étude sont probants. Ils apportent la première preuve directe d’une relation entre l’exposition à la lumière ambiante et le taux de croissance des yeux durant l’enfance. Une faible exposition à la lumière est un facteur de risque de croissance plus rapide des yeux et donc de développement et de progression de la myopie.

Ces travaux ont été soutenus par un prix de recherche australien, le Australian Research Council Discovery Early Career Research Award (DE120101434)

Un autre chercheur, Ian Morgan, biologiste australien, reprend cette idée et décide de traiter la cause à sa racine : il faut impérativement que les enfants dès leur plus jeune âge, soit exposés à la lumière du jour le plus fréquemment possible.

C’est ainsi qu’en 2010, de manière expérimentale, à Kaoshung, à Taïwan, le professeur Wu a décidé d’imposer dans les écoles primaires des récréations plus longues (1h20 par jour au minimum). Depuis 5 ans, on constate que la tendance à l’augmentation de la myopie est inversée. La baisse est confirmée.

Cet allongement du temps d’exposition à la lumière du jour est rendu possible car certains cours comme les cours de sciences sont organisés dans les jardins de l’école. L’éclairage des classes est également très surveillé (tableau éclairé à 500 lux).

 

Une conclusion évidente : il faut absolument inviter les enfants dès leur plus jeune âge à passer davantage de temps à l’extérieur pour profiter de la lumière du jour.

Et soyons honnêtes, une conséquence directe de cet allongement du temps passé à l’extérieur est la diminution du temps passé sur les tablettes, ordinateurs et écrans de télévision… outils que nos enfants utilisent souvent à une distance très rapprochée et qui ont sans conteste un impact sur notre vision.

 

Categories: Non classé

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *