Sentiers de verdure à la ferme

Le 12 mai arrivait notre tondeuse autoportée. Le destin de notre champ était tracé…
Sauf que nous avons décidé d’épargner autant que possible la biodiversité de notre prairie.
Et voilà ! L’idée de sentiers de verdure naissait.

La tondeuse a donc tracé un chemin sinueux mais non rectiligne à travers la prairie et soudain quelques îlots de prairie non tondues ont respiré et nous ont offert fièrement leur flore et faune si belle en ce début de printemps :
Papillons, sauterelles, grillons et bourdons se sont réjouis de pouvoir encore survoler et butiner la multitude de graminées, et fleurs sauvages qui compose les champs.

Ce chemin ravira les enfants qui le parcourront. Munis d’une loupe et d’un filet et surtout animés par leur curiosité, ils pourront capturer provisoirement et observer les milliers d’insectes qui peuplent cette prairie sauvage préservée.

Notre chemin sera guidé par une série de petits panneaux indiquant aux enfants les directions à prendre pour se rendre … vers le mandala-potager… vers le verger … vers l’arbre à palabre et le théâtre de verdure … vers la mare… vers l’îlot de jeux … vers la fontaine de bambous … vers le tipi végétal …vers leur potager expérimental. Les enfants sauront créer d’autres espaces selon leurs envies et besoins.

Nul besoin d’un grand soleil pour suivre ce parcours : la pluie et le vent apportent aussi leur lot de surprises : une goutte de pluie restée suspendue au bout d’une tige de pâturin des prés, une zone d’herbes couchées par le vent, une flaque, miroir instantané d’un ciel nuageux, son de l’averse qui frappe les rameaux, ondes sur la mare qui abrite deux nénuphars et de nombreux poissons rouges, tritons et grenouilles.

Quelque soit le temps, la prairie sauvage offre un spectacle permanent à qui sait s’arrêter et l’observer.


3 Comments

Mireille BOUILLAT · 19 mai 2018 at 10 h 03 min

super!! j’ai hâte d’aller m’y balader…

Murielle · 19 mai 2018 at 16 h 58 min

Depuis San Diego, cette verdure est invitante. On a envie de s’y promener.

François · 20 mai 2018 at 7 h 52 min

Cela est tentant de parcourir les allées avec une loupe.
Lyna peut poser dix questions au quart d’heure…
Un age en or dans ce style de parcours !

Les chinois disent :
“La vie débute,
lorsque l’on commence à jardiner…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *