Pour ceux que les articles précédents sur l’évaluation ont intéressés, le magazine SOCIETY fait, ce mois-ci, sa une sur le même thème avec TOUS NOTÉS et un jeu de mot dans le titre de l’article: “To be or NOTE to be”.

Les journalistes ont étudié ce phénomène de société qui fait de nous des censeurs et potentiellement des agents perturbant la vie des autres en fonction des bonnes ou mauvaises notes que nous leur distribuons: à notre chauffeur Uber, au restaurant du coin, au plombier, aux toilettes de l’aéroport. C’est la tyrannie des étoiles et du pouce vers le haut qui est bien analysée. Pour les éducateurs, on lira le projet avorté de notation des professeurs en France, avec un site lancé en 2008 mais qui a connu les limites de l’exercice car les Français n’étaient pas prêts!

On apprend aussi beaucoup sur les fausses notes, redoutées par les hôteliers ou les restaurateurs. En effet, il existe des agences “off-shore” qui gagnent beaucoup en vendant des packs d’avis positifs pour commerce à la recherche d’un coup de pouce. Une forme de publicité déguisée…

Rien de très nouveau sans doute mais des témoignages intéressants.

A propos, n’oubliez pas de noter ce blog!

J’ai pris cette photo au restaurant fast food Chipotle à Boston cette semaine car la démarche est subtile: Les clients, en donnant une appréciation, laissent leurs coordonnées car ils ont alors une chance de gagner une année de “Burritos”. Pas bête de la part de Chipotle, car peut-on imaginer des clients qui espèrent être sélectionnés donner une mauvaise note? Le restaurant engrange donc facilement un stock d’avis positifs!

Categories: Education

1 Comment

Kidi · 12 novembre 2018 at 9 h 51 min

En tant qu’utilisateur, acheteur, consommateur… quelle voie trouver pour évaluer en effet – parce que l’on espère saluer l’efficacité d’un service ou au contraire contribuer à l’améliorer – tout en échappant à l’utilisation marketing de son intervention ?

Répondre à Kidi Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *